La Reine égyptienne Titi Sherry récupère ses morceaux

La Reine égyptienne Titi Sherry récupère ses morceaux

La Reine égyptienne Titi Sherry récupère ses morceaux

Le Musée égyptien  du Caire reçoit 5 petits morceaux de la plaque de la Reine, « Titi sherry » la grand-mère du Roi Ahmosis . Le fameux vainqueur des hyksos, le premier roi de la XVIII, l’ère le plus florissant de l’histoire de l’Égypte.

En fait le musée égyptien du Caire est l’un des plus grands musées entièrement consacré à l’Antiquité égyptienne. Soixante mille objets de toutes sortes, statues, statuettes, bas-reliefs, peintures murales, stèles, fausses portes, vases, armes, outils, sarcophages, momies, etc., s’entassent dans les caves . Les débarras et les combles (toits) du musée égyptien. Pourtant c’est également dans ces réserves qu’entrent les nouvelles découvertes. Par ailleurs, beaucoup d’œuvres ont été oubliées dans la pénombre des réserves. Ainsi la statue de Ptahhotep, vizir de la Ve dynastie, découverte en 1940 a passé 65 ans au fond d’une caisse avant d’être retrouvée, en 2005, lors d’un inventaire conduit dans les caves du musée. 

Principale épouse d’Aménophis III et mère d’Aménophis IV, futur Akhenaton.

Les parents de Tiyi étaient originaires d’Akhmim situé entre Thèbes et Armana. Youya, son père, était lieutenant général de la charerie royale. Aussi appartenait au clergé de Min. Sa mère, Touya, était rattachée aux clergés de Min, d’Amon et d’Hathor. Leur fils aâmen, joua un rôle de premier plan à la cour de son beau-frère. Toute fois en exerçant de hautes fonctions religieuses, comme la charge de « deuxième prophète d’Amon ». Certains égyptologues ont émis l’hypothèse que Tiyi serait d’origine nubienne, ceci repose sur l’aspect des momies des ses parents ; mais ne tenant pas compte des cheveux blonds du père.

La Reine égyptienne Titi Sherry récupère ses morceaux – Terra Trips ®