Voyage les Oasis Égyptiennes I Frédérique 2005

Tous les éloges que vous pouvez lire sur Amro correspondent bien à ce que je ressens.

Son authenticité, sa disponibilité, sa gentillesse et ses grandes compétences. Alors, pour vous faire découvrir ce merveilleux pays et ses habitants que vous n’oubliez jamais. 

Voyage les Oasis Égyptiennes I Frédérique 2005
Voyage les Oasis Égyptiennes

Située à 300 km au sud-ouest de Marsa-Matrouh. C’est la plus au nord des cinq grandes oasis du désert lybique. Habitée par des descendants des Berbères, les Siwis. En fait l’oasis fait figure à part en Egypte. Ici, on parle le Siwie, dialecte complètement différent de l’arabe que l’on parle dans toute l’Egypte. 

L’oasis de Siwa est une oasis de l’ouest de l’Égypte, proche de la frontière libyenne.  Bien qu’elle est en bordure directe du plateau du désert libyque à 70 km de la frontière et de la dépression de Qattara. Installée sur une nappe phréatique qui émerge au fond d’une nappe phréatique.

À 560 km du Caire. Bien que l’oasis de Siwa soit située à 300 km au sud-ouest de Marsa-Matrouh. Elle est la plus septentrionale des oasis égyptiennes. C’est la plus au nord des cinq grandes oasis du désert libyque. Habitée par 33 000 habitants de descendants des Berbères, les Siwi. L’on parle un dialecte complètement différent de l’arabe parlé dans toute l’Egypte !                                                   

Lorsque vous arrivez à Siwa. Vous découvrirez un lieu paradisiaque. De sources, de lacs salés et des oliveraies et des palmeraies infinies.

Deux grands lacs salés sont alimentés par l’eau de drainage d’origine agricole. Ainsi que deux vieilles forteresses de terre construites sur des inselbergs. Shali Siwa et Shali Agourmi sont aujourd’hui en ruines.

Cette oasis est un des lieux les plus pittoresques d’Egypte. Qui séduit les voyageurs en quête de tranquillité et d’une beauté naturelle. Aussi des paysages et l’ombre de ses arbres fruitiers dans le désert.

La visite d’Alexandre le Grand

Après qu’Alexandre le Grand est entré en Égypte et a établi la ville d’Alexandrie. Ensuite il a décidé de visiter le temple d’Amon à Siwa. Qui a acquis une grande renommée après l’incident de l’armée de Cambyse. À l’hiver 331 avant notre ère Alexandre est arrivé au temple d’Amon à Siwa.

Et le grand prêtre l’a emmené au Saint des Saints . Une pièce sombre dans laquelle seul le grand prêtre et le roi sont entrés. Et il n’a permis à aucun de ses assistants pour l’accompagner. Quand Alexandre a quitté le temple. Il a semblé soulagé, et il a refusé de révéler ce qui s’était passé à l’intérieur. Et tout ce qu’il a dit à ses amis : « J’ai entendu ce que mon cœur aime

L’art et les coutumes locales

L’arrivée de la route en 1980 et de la télévision exposa l’oasis de Siwa aux styles et aux modes du monde extérieur. Et les traditionnels ornements en argent progressivement remplacés par de l’or. Les broderies et les costumes des femmes témoignent cependant encore des anciens styles et traditions.  

Le châle porté par les femmes, est apporté de l’extérieur de l’oasis. Plus précisément de la ville de kerdasa dans le gouvernorat de Gizeh.       

Voyage les Oasis Égyptiennes I Frédérique 2005.