Le vin des Pharaons

Le vin des Pharaons cherche encore à s’imposer.

D’entrée de jeu, il faut dire que la qualité du vin égyptien s’améliore, mais encore faut-il trouver «preneurs». Le vin des pharaons d’Égypte n’est certes pas reconnu comme étant un pays d’excellence pour la qualité de ses vins.

Par contre, depuis quelque temps maintenant, l’Égypte a fait  d’énormes progrès dans ce domaine. À un point tel, qu’aujourd’hui en Égypte on peut se délecter de quelques vins de bonne qualité, au goût délicieux, et d’une très bonne fraîcheur.

Le vin des pharaons d’Égypte n’est certes pas reconnu comme étant un pays d’excellence pour la qualité de ses vins.
Le vin des Pharaons

Cependant, il faut se rappeler que l’Égypte est un pays où les températures sont chaudes. Donc, que le travail dans les champs parmi les vignes pour la récolte des raisins est exténuant.

Bref, c’est souvent sous un soleil écrasant et avec un voile sur la tête’ Qu’hommes et femmes se sacrifient toute la journée afin d’en arriver à produire «le vin des pharaons».

Il y a 5 ou 6000 ans, des « vergers à vin » étaient cultivés sur les bords du Nil, car on savait déjà tailler les sarments, construire un pressoir, tirer parti de la fermentation. Et quelle délicatesse pour soigner la vigne ! Pas un sarclage sans jeter quelques pierrailles autour des ceps afin d’aérer la terre. Inlassablement, on recherchait l’escargot qui dévorait les jeunes pousses attendries de rosée.

Le vigneron s’inquiétait d’une feuille inutile, dégageait la grappe privée de soleil. Et quand approchait le moment de la cueillette, les oiseaux étaient chassés, tout le jour, à la fronde.

Pendant plus de 3 500 ans les habitants de la vallée du Nil ont cultivé la vigne et produit des vins renommés. L’utilisation de cépages variés ainsi que la notion de millésimes ne leur étaient pas inconnues. Trois égyptologues présentent leurs travaux sur la viticulture en Égypte ancienne. Son rôle dans l’antique religion et sa place dans la société.

Pendant une longue partie de son histoire, l’Egypte a été un pays buveur de bière. Cette boisson faisait partie de l’alimentation quotidienne. Cette omniprésence de la bière est probablement la raison d’un engouement sensible pour le vin : produit de luxe, il pouvait jouer le rôle de marqueur social. Différentes sources permettent de témoigner du rôle du vin comme les images ornant les tombeaux de nécropoles pharaoniques ou les nombreuses références au vin dans la littérature égyptienne.