Découverte du tombeau du scribe royal vieux de 3200 ans

Découverte du tombeau du scribe royal vieux de 3200 ans

Découverte du tombeau du scribe royal vieux de 3200 ans

La Mission japonaise dans les tombes de Khoka à  Louxor, a découvert un nouveau tombeau. En fait  le tombeau appartient  à Khonsou, qui fut un scribe royal sous le règne du roi Amenhotep III, et il a été trouvé durant le nettoyage effectué par la mission d’un tombeau voisin; de belles peintures sont encore préservées. Pourtant, une partie des salles est encore encombrée de gros blocs de pierre.

La tombe présente un grand nombre de scènes et d’inscriptions importantes. Sur la paroi nord de la porte d’entrée est représenté le dieu soleil « Atum Ra » et quatre babouins en adoration. Dans la partie nord du mur, se trouve une salle où il y a deux rangées d’inscriptions. La rangée supérieure comprend une collection de statues des dieux, « Isis » et « Osiris » . La rangée inférieure comprend les vues des adeptes de « Kondo » probablement le propriétaire du cimetière. Il est probable de trouver d’autres scènes dans la tombe recouverte par la grande pierre Bechtel, qui est prévue à être nettoyée au cours de la période à venir afin d’achever l’excavation du site.

Louxor est une ville située sur la rive droite du Nil, en Haute-Égypte. Bien que située à environ 700 km au sud du Caire et à environ 300 km au nord d’Assouan. Selon le recensement de 2006. Bien que c’est à présent une ville de 429 000 habitants.  Aussi qui vit directement ou indirectement du tourisme. Aussi ce qui la place au neuvième rang des villes égyptiennes. Il s’agit de l’antique cité égyptienne de Thèbes.

Aussi le site de Louxor, avec plus de quatre millions de visiteurs par an.  Est l’un des endroits les plus touristiques de l’Égypte. Ainsi qu’elle constitue la partie sud de l’ancienne Thèbes. Ainis que son temple, relié à celui de Karnak par un dromos. Longue allée bordée de sphinx, fut érigé au xive siècle av. J.-C. sous le règne d’Amenhotep III. Il fut modifié par la suite par Ramsès II, qui y ajouta notamment six statues monumentales et deux obélisques, dont l’un, offert à la France en 1831, orne depuis la place de la Concorde à Paris.

 Découverte du tombeau du scribe royal vieux de 3200 ans  Terra Trips ®