Le Gebel Silsileh révèle ses secrets

 

Les découvertes archéologiques en Egypte

La montagne de la chaîne révèle ses secrets

La montagne de la chaîne révèle ses secrets

 

La mission suédoise de l’Université de Lund, a découvert douze nouvelles tombes sur Gebel el-Silsileh. Plus précisément entre Edfou et Kom Ombo,  où se trouve une carrière de grès. Le site était une carrière très utilisée depuis le Nouvel Empire jusqu’à la période Romaine. En fait, pratiquement tous les grands temples d’Égypte, ont été construits avec du grès provenant de Gebel Silsileh.

Ces découvertes montrent que ce site n’était pas seulement une carrière, mais aussi un lieu de culte. En conclusion, le dieu principal était Sobek, le dieu des crocodiles qui contrôlait les eaux. Par contre, nous ne savons pas à qui le temple était dédié.

En fait nous pensons qu’il marquait le début des carrières de la rive Est. En revanche, nous espérons que d’avantage de fouilles archéologiques nous permettront d’en savoir plus,  ultérieurement. Le directeur adjoint John Ward travaillent à Gebel Silsileh depuis 2012.  Ils ont mis à jour des cartouches d’Amenhotep III et Ramses II, ainsi que des centaines d’inscriptions.

Le Gebel Silsileh signifie la Montagne de la Chaîne, du fait de la chaîne qui y était tendue en travers du Nil. Par contre, le Nil coule ici sur une largeur de moins de 400 mètres de long constitué de falaises de grès.

En revanche des graffitis dans un cimetière témoignent de la colonisation depuis la préhistoire. Néanmoins il y a peu de témoignages de l’Ancien Empire, alors que le terrain a été de tout temps et jusqu’à maintenant, utilisé en carrière. L’exploitation y est intense au Moyen et au Nouvel Empire.

Le Gebel Silsileh révèle ses secrets  – Terra Trips ®